"LE SANATORIUM CHM"

Une exploration urbaine dans le sanatorium abandonné en Bourgogne franche comté...

  • Temps de visite : 3h00


  • Danger : 1/5


  • Présence de mobilier : 1/5


  • Conservation : 2/5


  • Surveillance : 0/5


( Ces notes sont relatives à notre appréciation )

Comme challenge, nous chargeons Alice de trouver une entrée. Un deuxième fou rire nous prend à la vue de la grande ouverture dans les moellons barrant l’ancienne porte d'accueil ! Facile !!

 

Cette visite s’annonce être la plus simple que Guillaume et moi avons pu faire ! 

 

Nous entrons. Le bâtiment est gigantesque : une longueur de 250 mètres ! Rien que ça !

"L’Existence dans un sanatorium de montagne prend tout naturellement un caractère à part, celui  d'une humanité qui commence là où les hommes ordinaires il n'y a plus qu'un cul de sac"

Le vents se lève - Tatsuo Hori

Ce spot a mal vieilli !

 

Tags, dégradations et en plus utilisé pour l’Airsoft. Peu importe la visite commence...

 

Nous parcourons le premier étage. Chambres, baignoires et salles d’opération sont complétement plongées dans les ténèbres. Les portes et fenêtres ont été murées avec des parpaings sur la totalité du niveau 1.

 

Nous ne tarderons pas à cet étage. Effectivement dans le noir l'ambiance de ce sanatorium est glauque. Alice nous montre ses bras plusieurs fois, elle a la chair de poule ! Pour ma part, j'ai comme l'impression d'une présence permanente dans mon dos ! Guillaume lui, reste serein jusqu’à la vue d'un fléchage et d'une inscription "Piscine à Zombie".


Ambiance " the walking dead "

Étage n°2 nous voilà !!


Ce lieu si sombre s’avère être très coloré ! Nous enchaînons des pièces vides, nous jouons avec les manivelles des volets ! Et oui en Urbex on s'émerveille de pas grand-chose !

 

Comme des gamins, nous courrons dans tous les sens, pièce après pièce, porte après porte et nous tombons enfin sur un peu de mobilier ! Plusieurs appartements sur le même type : chambre, salon, cuisine, salle de bain et toilettes. Les cuisines sont encore équipées et les baignoires n'ont pas bougé depuis la fermeture de ce lieu !

A chaque appartement son papier peint ! Nous aurions pu l'appeler le Sanatorium Arc en ciel !

Après avoir emprunté le long balcon extérieur, nous décidons de monter au 3ème ! Nous y trouvons une jolie terrasse arrondie ornée de colonnes. Une pause s'impose !

 

Homme fort !!

 

Guillaume doit manquer de sport car à la vue d'un montant d'escalier en fer, il décide de faire des tractions (Pff ces mecs ils se la pètent !), Alice et moi on se contente de trouver un endroit pour poser nos superbes postérieurs et contempler la jolie vue que nous offre ce belvédère sur la vallée de X .

La visite continue avec l'ancienne bibliothèque, la chapelle, le réfectoire et ses cuisines. Nous ne pouvons que être tristes à la vue de ce spectacle...

Les lieux ont été vidés et cassés ! Des milliers de petites billes jaunes recouvrent le sol, nous sommes loin du décor d'il y a à peine 2 ans.

( Ancien décor sur le site de urbexelement )


Plus qu'une pièce à visiter : la salle de spectacle et sa scène façon théâtre. Guillaume et Alice passent devant, à leur mine je comprends qu'ils l'ont trouvé ! Mon cœur s'emballe et je m’attends à être déçue... Je m'approche et passe ma tête par la porte ! Les chaises ne sont plus là mais la scène est intacte ! Ouf ! Je m'empresse d'aller pousser la chansonnette sur l'estrade... Bon, ma carrière de chanteuse ne commencera pas là !

Fin de la visite...

Notre exploration se terminera par les extérieurs et la dizaine de maisons abandonnées destinées à l’époque au corps médical.

La minute culture !

 

Pour lutter et enrayer la tuberculose ( cause de 100 000 décès par an en France au début du XXe siècle ), la France organise la construction  d'établissements médicaux. 250 sanatoriums sortent alors de terre, la plupart entre les deux guerres. L’isolement en pleine nature, le grand air et la lumière constituent la principale thérapie des malades.

 

En 1943, Albert Schatz fabrique un médicament contre la tuberculose. Dès lors, le traitement de cette maladie pulmonaire par cet antibiotique entraîne la fermeture des sanatoriums les uns après les autres.


Un poil d'histoire :

 

Le Sanatorium CHM se trouve dans une petite commune de la vallée de Cluny. Il est perché à une altitude de 500 mètres surplombant la commune de X.

 

L’établissement dédié aux femmes peut accueillir et soigner 210 patientes dès les années 40, jusqu'à sa fermeture dans les années 70.

Le Sanatorium s’organise autour d’un grand hall d’accueil et se compose de : l’administration, des bureaux des services médicaux, des chambres, de dortoirs, des bassins de cure, des salles d'opérations et d'un étage destiné aux loisirs et à la restauration.

La direction et le personnel logent dans des maisons individuelles ou jumelées disséminées dans les bois en contrebas du bâtiment.


L’évolution des traitements précipite la désuétude de ce type d’établissement dès les années 1960. Il se posera alors la question du devenir de ce Sanatorium. Il sera donc utilisé comme maison de convalescence et fermé définitivement en 2008. Maintenant à l'abandon, le bâtiment est utilisé par une société d'air soft.

Notre avis :

 

Comme c'est l'heure de manger et que j'ai faim, je vous dirais mi-figue, mi-raisin ! En langage plus français mitigé ! Le Sanatorium est effectivement intéressant par ses dimensions hors normes. Cependant ma déception fut grande a la vue de tous ces tags et du nombre de personnes n'ayant que pour talent de dessiner des formes phalliques sur les murs !

 

Ensuite, j'aime voir qu'un lieu abandonné est acheté ou loué mais pour de l'air soft... BOF ! Que les lieux aient été vidés pour le jeu c'est une chose, mais de voir certains meubles d'époque utilisés pour faire des abris, des murs troués pour faire des angles de tirs à couvert ou encore des vitres cassées afin de ne pas être blessé avec des éclats de verre lors d'un tir, honnêtement cela me rend triste ! J'aurais apprécié trouver un peu plus de respect sur ce lieu chargé d'histoire et sans doute de douleur liée à la maladie.

 

En bref, cette exploration est sympa pour un jeune urbexeur qui commence grâce à sa facilité d’accès mais c'est un vrai moulin ! Pas moins que 4 personnes croisées en pleine semaine ! Si vous aimez les meubles et les vieux documents, cette visite n'est pas l'idéal mais elle est divertissante pas ses couleurs et sa taille !

 

Raptorement vôtre !

Léa & Guillaume

Suivez nous sur Instagram : @leamtrn_linspiration

                                           @urbexraptor