"LES THERMES BLEUS"

Une exploration urbaine dans un établissement thermal abandonné en Auvergne-Rhône-Alpes ...


  • Temps de visite : 2h00


  • Danger : 0/5


  • Présence de mobilier : 4/5


  • Conservation : 4/5


  • Surveillance : 5/5


( Ces notes sont relatives à notre appréciation )

Récit d'une journée d'exploration :

Il y a quelques mois en surfant sur Instagram, j'ai vu pour la première fois une photo de ce spot. Un éclair de "Bordel c'est beau" m'a parcouru et ce lieu est devenu un défi !

Je l'aurai un jour je l'aurai !

Après avoir fouiné des heures sur le net, interrogé ma famille et bassiné Guillaume dès le réveil, enfin une réponse ! Un gentil et vieux monsieur ayant fréquenté cette établissement accepte de me donner le nom de la ville ! Merci Monsieur !

Dring Dring !!!! GRRRR Guillaume éteins ça ! Il est 5h du matin et c'est l'heure de se lever... Nous prenons notre courage à deux mains. Enfin dans la voiture et c'est parti pour plusieurs heures de route !

 

Il 9H00 et nous arrivons. Il nous faudra une vingtaine de minute de marche pour apercevoir l'établissement thermal.

Cette visite sera sous le signe du silence et de la discrétion car mon ami urbexeur DarkCry m'a indiqué que ce spot est surveillé. Pour preuve, plusieurs explorateurs ont déjà été mis dehors... Alors CHUT !!!!

L'entrée dans l’établissement...

 

Nous approchons du bâtiment, une porte est ouverte et nous la passons à pas de loup ! Un escalier se dresse devant nous.

 

Arrivés à l'étage, Guillaume et moi tombons sur un couloir totalement bleu et plusieurs pièces. Minutieusement nous les visitons une à une.

 

La première pièce sert maintenant de débarras. Des affiches publicitaires d’époque nous enchantent. Cachés derrière un drap blanc usé, une dizaine de peignoirs bleus dorment bien sagement. Guillaume et moi échangeons un regard complice à la vue de cintres Donalds Duck.

Nous passons la deuxième porte et trouvons ce qui semble être un billard à bouchon des années 1950 et quelques bouquins éparpillés.

 

Sur le seuil de la troisième entrée une petite plaque nous signifie que nous entrons dans le cabinet d'un Kinésithérapeute. Je m'attends à trouver du matériel médical mais non. Deux chaises en rotin se trouvent de part et d'autre d'une table. Elles semblent discuter entre elles dans cette position.

Voila l'avant dernière porte, Guillaume l'ouvre. Devant nous un bureau recouvert de quelques documents de santé, nous les feuilletons ... Guillaume se retourne " Wahou ! Léa regarde ! ". Je pivote la tête et me retrouve à sourire bêtement, : le cabinet du médecin, enfin ! Rien ne manque : la table d’examen, un pèse personne, une machine a électrodes et même une bouteille de Bétadine ! La porte d'en face ouvre sur une petite salle ornée de deux banquettes, cela doit être la salle d'attente.

Un étage consacré au logement

Nous montons d'un étage et arrivons de nouveau sur un long couloir. La moquette au sol nous fait comprendre que ce niveau n'était pas médical. La vue de lits et de grandes armoires dans chaque pièce nous le confirme. Quelques objets datant d'un autre temps retiennent notre attention comme un aspirateur Electrolux. Les autres pièces sont des salles de bain d'un style très rétro et une Kitchenette.

Et c'est reparti dans le sens inverse. Nous descendons donc deux étages le plus silencieusement possible ! C'est à ce moment que je comprends pourquoi ces thermes ont eu le nom de Thermes bleus. Ces carreaux de couleur azur nous laissent sans voix. La peinture décrépite nous laisse entrevoir des morceaux de brique rouge, le contraste de coloris est incroyablement beau !

 


"Quand je n'ai pas de bleu, je mets du rouge"

                                                                                                                  Pablo Picasso

 

Guillaume et moi avançons chacun à notre vitesse, j'essaie de capter à travers mes photos la beauté du lieu. Le stress de se faire prendre nous force à garder le silence. Nous communiquons avec des gestes tels des commandos en mission... Nous parcourons cet étage destiné a la cure. Nous y trouvons des baignoires, des éviers et autres dispositifs liés au soin thermal de l'époque.

La hauteur des plafonds et ces grandes portes vitrées me clouent le bec ! Nous arrivons dans ce qui semble être l'accueil de ces thermes à l'abandon. Une alcôve peinte en rouge nous attire l’œil. En son cœur, un immense vitrail sur le thème de la nature. Il est intact et tant mieux. Derrière une petite "guitoune" nous trouvons un téléphone noir à cadran, les clefs qui s'y trouvaient ont disparu et c'est bien dommage...

La visite continue et nous montons de nouveau d'un étage. Je rentre dans la pièce face aux escaliers, elle est habillée de carreaux marron à motifs, c'est splendide. Guillaume ne m'a pas suivi et pour cause ! Je le rejoins, le coquin ! Il l'a trouvé la piscine... C'est dingue ! Je ne saurais même pas comment vous décrire cela... Ébahie par ce spectacle, nous décidons de nous asseoir en silence pour imprimer chaque centimètre de ce décor dans nos esprits ! Après avoir profité de ce temps calme, nous nous dirigeons vers la sortie.

"J'ai touché le fond d'la piscine
Dans l'petit pull marine
Tout déchiré aux coudes
Qu'j'ai pas voulu recoudre
Que tu m'avais donné
J'me sens tellement abandonnée"
Isabelle Adjani

Guillaume passe la porte et recule brusquement ! Il me fait signe de me taire ! Nous entendons un hommes parler... aïe ! Cela doit être le gardien... Guillaume se penche et me fait signe de le suivre. L'homme est de dos. Un énorme buisson nous sert de halte le temps de trouver un chemin. Pendant que Guillaume réfléchit, je prends la façade en photo ( quitte à se faire prendre je tente tout ). Guillaume me tapote l'épaule pour me montrer qu'il traverse le reste de la cour jusqu'à un lieu à couvert. J'attends son signe et je me dépêche à mon tour. Le gardien ne semble pas nous avoir vu il est toujours de l'autre coté de la barrière à discuter.

Face à nous l'ancien hôtel. Discrètement nous passons une des fenêtres ouvertes pour y entrer. Nous trouvons des cartes postales de cet établissement.

Nous empruntons une superbe montée d'escaliers pour rejoindre l'étage. Oups, ce bâtiment est en travaux... Nous ne sommes pas des malfrats et se balader dans un bâtiment en rénovation n'est pas de l'urbex mais de l’effraction à notre sens.

Un départ rapide...

Nous dévalons les escaliers en direction de la sortie. L'homme parle encore. Guillaume franchit la fenêtre c'est à mon tour... Je prends appui sur le battant de la fenêtre mais trébuche !

Mon arrivée sur le sol résonne, je me relève et me dépêche de franchir cette sortie !  Mince la voix a cessé... Nous filons à l'arrière des thermes pour s'en aller. Nous l'avons échappé

belle car nous entendons les pas de l'homme raisonner dans le bâtiment thermal...

 

Nous retournons à la voiture avec le sourire car nous avons vu le principal !

 

Raptorement vôtre !

Léa & Guillaume

Notre avis :

Superbe ! Ce lieu est dans notre top 10 ! C'est le genre d'endroit que j'aimerais voir en faisant un voyage dans le passé !

Je ne regrette en aucun cas les heures passées sur l'ordinateur à la recherche de ce bijou !

Là où je suis plus amère, c'est que ces thermes sont devenus la monnaie "d'échange à la mode" dans le monde de l'urbex. Depuis que ce lieu est en vogue, il subit les dommages de personnes irrespectueuses : la statut de l'entrée a perdu sa tête, les clefs au dessus du téléphone ont disparu et il y a au fond de la piscine des cartouches de fumigène.

Alors attention ces thermes ne sont pas tout à fait à l'abandon. Elles appartiennent à un particulier. Y entrer est donc une réelle effraction ! Je ne vous incite pas à y aller car plusieurs de mes amis urbexeurs ont été mis dehors par la gendarmerie. Si vous souhaitez quand même découvrir ces lieux, soyez discrets et surtout n'abîmez rien !

Suivez nous sur Instagram : @leamtrn_linspiration

                                           @urbexraptor

Marco70

Bonjour. je cherche ces thermes depuis un moment pouvez vous me communiquer l'adresse ? marco70@gmail.com
Merci par avance

UrbexRaptor

Bonjour, Malheureusement nous ne pouvons accéder a cette demande MARCO70 ... à bientôt !

Cintya

Le rêve cette endroit... Je rêve de faire de l'urbex malheureusement ma vie de maman ne me le permet plus ! en attendant je dévore votre blog avec plaisir !

_LK

Super l’article 👍🏻.
Ce lieux devait être génial à explorer.

UrbexRaptor

Merci urbex_LK pour ton commentaire effectivement cette exploration était particulièrement agréable !

Dom Teta Rho

Salut,

Nous habitons en Rhône-Alpes et nous pratiquons l'urbex avec mon frère depuis plusieurs années.
Ce lieu est un des plus beaux que j'ai pu voir proche de chez nous d'après les photos sur ce superbe article. Serait-il possible d'obtenir quelques indices sur sa localisation, mes (longues) recherches sur internet n'ont rien données ? :/
Nous pourrions échanger un ou plusieurs spots en Bourgogne ou en Rhône-Alpes contre celui-ci évidemment !

A bientôt ! :)

Urbex ma France

Magnifique clichés un site d exemption j ai fait une video en juin 2018
https://youtu.be/VMSaWxARBPw

UrbexRaptor

Hello urbex ma France ! J’adore ta vidéo ! J’inv Tout le monde allé la voir !! Bravo !

lauqsot

Bonjour, je suis urbexeur et j'ai fait de nombreuse recherche, ça na rien donné .....
Pourais je avoir quelques indices, (je connais déja la ville) merci de me répondre sur mon adresse mail : louisjacquot25@gmail.com
Merci beaucoup, je ne dégrade rien, ne divulguerais pas l'adresse.
cordialemant, LAUQSOT