"LA BASE 170"

Une exploration urbaine d'avions abandonné en région Grand Est...


  • Temps de visite : 2h00


  • Danger : 4/5


  • Présence de mobilier : 4/5


  • Conservation : 4/5


  • Surveillance : 3/5


( Ces notes sont relatives à notre appréciation )

Récit d'une journée d'exploration :

Air Raptor vous souhaite la bienvenue sur ses avions de la flotte Urbex et vous propose un atterrissage découverte de la base 170.

 

Après avoir garé la voiture nous nous faufilons dans les buissons. Nous voilà entrée !

 

L'ancienne base :

 

Nous traversons cette ancienne base aérienne. Tout autour de nous plusieurs hangars pour la plupart effondré. Par sécurité nous visiterons le moins abimé. Rien de très intéressant quelques carnets de vol, des bombes de peinture et plusieurs meuble vide.

Les avions

Après avoir traversé un champ sous un soleil de plomb nous apercevons enfin les avions. Ils sont magnifiques ! Trois avions comportant le sigle des forces maritimes de l’aéronautique navale. Nous pouvons visiter le ventre de ces monstres de fer. C'est un régal et nous prenons un malin plaisir à jouer avec les différents boutons et manettes.

Un avion à réaction :

Le plus petit est un avion à réaction équipé de deux mitrailleuses. Dingue ! Ce genre d'engin on était conçu dans les années 1950.

Celui-ci m'impressionne malgré quelques vols qu'il à subis.

22475 Kg volant !

Le deuxième avion servait aux patrouilles. Il pouvait accueillir un équipage d'une dizaine de militaires. En France leur utilisation a été d'environs 30 ans (1950 à 1980) Quel plaisir de pouvoir se faufiler et explorer ce décor digne d'un film.

Le dernier oiseau d'acier

Cet avion de transport militaire a été utilisé entre les années 1950 et 1990. Cet avion m'a vraiment impressionné ! Quel privilège de cotoyer un si bel appareil !

Notre avis :

J'ai pu lire que ces avions appartiennent à différents organismes et musée j’espère donc qu'ils seront rénovés un jour... c'est une sublime visite qui force le respect en vers nos armées ! En attendant pour ceux qui iront prenez soin de ces bijoux du passé français.

Tone

Hey, une adresse pour ce spot svp, j'ai beau chercher je trouve pas... Merci et superbe analyse!